Au collège de Quarante, projet de scénographie pour une lecture théâtralisée de textes sur l’exil.

Cabane d’exil, une scénographie réalisée avec les élèves de quatrième du collège de Quarante et l’artiste plasticienne Aïdée Bernard pour une lecture théâtralisée d’extraits de poèmes et textes : « Aller simple » de Erri de Lucca, »le pont de pierres » de Daniel Danis, « On disait »de Pascal Leclerq, « Traversée » de Estelle Savasta, « Fille de Harki de F B Lancou, « Les plages du silence » de Serge Mestre, « La Desdichada » de Pablo Neruda, avec pour orchestrer tout cela l’admirable Hélène Azema de la Cie L’Esquif.

Avec le professeur d’arts plastiques et les élèves de quatrième.
Financement de la DAC.

Technique mixte bois et lumière, et papiers recyclé de chiffons faits main, avec filigranes au jet d’eau. Mots et dessins au graphites.